Spread the word » Facebook Twitter
Radio for Peacebuilding Africa

A project of
Search for Common Ground

19 novembre 2014

Dans ce bulletin d’information :

Chronique RFPA :

  • Utiliser les médias pour faire face à Ebola.

Opportunités de prix :

  • ONUSIDA organise une compétition du meilleur article sur les droits de l’homme et le VIH au Congo-Brazzaville. Date limite : 25 novembre 2014.
  • Prix national de journalisme d’Ouganda 2015. Date limite : 31 décembre 2014.

Opportunités professionnelles :

  • Bourse de journalisme à l’université de Stanford. Date limite : 1er décembre 2014.
  • La fondation MasterCard lance un programme de bourse pour étudiants africains. Date limite : de janvier à juillet 2015, en fonction des universités.

Ressources :

  • Publication de l’UNESCO sur les tendances globales en matière de liberté d’expression et de développement des médias. 
  • Publication de l’UNESCO et de l’IAMCR sur les médias et le genre.

Utiliser les médias pour faire face à Ebola : Le travail de Search for Common Ground en Sierra Leone, en Guinée et au Liberia

En septembre dernier, plusieurs journalistes dont un certain Facely Camara sont morts alors qu’ils étaient en reportage avec un groupe  de sensibilisation ayant pour but de faire face à l’épidémie d’Ebola à Womé en Guinée. Ces journalistes et sensibilisateurs ne furent pas tués par Ebola mais par une foule de gens méfiant des interventions gouvernementales, et ce dû à des années de conflit et d’exclusion.

En réponse à cette épidémie qui se transforme progressivement en problème de paix et de sécurité, Search for Common Ground (SFCG) a lancé sa propre approche de « communauté à communauté ». Elle implique le recrutement non seulement d’acteurs de la santé publique mais aussi d’acteurs de séries télévisées ou radiophoniques, de prêtres locaux, de chauffeurs de taxi ou encore de reporters locaux pour s’attaquer à Ebola à l’aide de la culture, en adaptant les moyens de communication afin de contrer les peurs locales.

SFCG a choisi le feuilleton radiophonique comme moyen de communication privilégié. Le sujet d’Ebola a été inclus dans des feuilletons existants qui traient habituellement de sujets tels que l’exploitation de ressources naturelles ou encore la corruption au sein des gouvernements. La radio reste souvent le meilleur moyen d’atteindre les communautés les plus reculées tout en évitant l’intrusion ainsi que les risques auxquels font face les informateurs et autres visiteurs. SFCG collabore également avec des chauffeurs de « taxi-motos » pour distribuer de l’information vitale dans des coins reculés auxquels les services de santé n’ont pas toujours accès et dans lesquels ces derniers ont souvent une mauvaise réputation.

« Au lieu d’envoyer des équipes pour aller d’un village à l’autre, nous voulons travailler au sein même des villages pour soutenir celui qui, habituellement va et vient, de porte à porte, pour parler de problèmes essentiels » (Mike Jobbins, SFCG’s Africa Program Manager).

Le défi que représente Ebola n’est pas seulement médical, mais il est aussi profondément social. Des hôpitaux mieux équipés, un personnel médical plus nombreux et de systèmes de santé plus viables sont évidemment nécessaires ; mais les professionnels des médias ont aussi  un rôle important à jouer pour acquérir la confiance des communautés et leur partager des informations vitales, afin que les efforts mis en place pour lutter contre cette crise ne soient pas vains. Pour plus d’informations sur la stratégie médiatique de SFCG dans la lutte contre Ebola, n ‘hésitez pas à contacter nos bureaux de Freetown, Conakry ou Monrovia.

ONUSIDA organise un concours du meilleur article de presse sur les droits de l’homme et le VIH/SIDA au Congo-Brazzaville

Journalistes congolais, lisez ceci attentivement!     

Le programme de l’ONU pour lutter contre la pandémie de VIH/SIDA (ONUSIDA) organise un concours pour élire le meilleur article de presse sur les droits de l’homme et le VIH/SIDA au Congo-Brazzaville. Ce concours a pour but de stimuler l’intérêt et le débat autour de ce problème de santé, ainsi que de sensibiliser les gens sur la stigmatisation des personnes séropositives.

La participation au concours est ouverte à tous les journalistes de la presse écrite et en ligne travaillant en République du Congo. Les personnes désirant participer doivent publier un article signé de maximum 450 mots sur la thématique décrite ci-dessus. Pour plus d’informations, cliquez ici.

Les auteurs des trois meilleurs articles gagneront des voyages en Suisse, au Sénégal et en Afrique du Sud pour visiter les bureaux d’ONUSIDA et prendre part à un échange d’idées sur la lutte contre le sida. 

Si vous avez des questions concernant la participation à ce concours, veuillez envoyer un e-mail à distribution@unaids.org ou appeler le +41 22 791 36 66.

Date limite : Les articles doivent être publiés dans la presse avant le 25 novembre 2014.

Les journalistes Ougandais sont invités à participer au Prix National de Journalisme d’Ouganda 2015


Ce concours est organisé par le « African Centre for Media Excellence » (ACME) et vise à promouvoir un journalisme de qualité à travers l’Afrique. La participation est gratuite et ouverte à tous les journalistes travaillant en Ouganda.

Le concours propose 20 catégories parmi lesquelles figurent l’agriculture, la politique, l’art et la culture, ou encore le photojournalisme. Les participants ne peuvent soumettre qu’un article, émission ou feuilleton par catégorie, dans un maximum de trois catégories. Pour être admissible, ce travail doit être publié ou diffusé entre le 1er janvier et le 31 décembre 2014 par un média ougandais ou régional proposant une large distribution à travers l’Ouganda.

Un jury composé de 14 juges évaluera ces travaux sur base de critères variés tels que le style d’écriture, l’originalité, la profondeur analytique ou l’impact sur le public. 

Pour plus d’informations sur ce concours, cliquez ici. Si vous avez des questions, veuillez envoyer un e-mail à awards@acme-ug.org.

Date limite : 31 décembre 2014.

Bourse de journalisme John S. Knight pour étudier à Stanford en Californie !

Chaque année, le programme de journalisme John S. Knight (JSK) sélectionne 20 personnes à travers le monde et leur offre la possibilité de passer 10 mois à la prestigieuse université de Stanford aux Etats-Unis. Cette opportunité est ouverte aux :

Journalistes employés par un média ou journalistes indépendants.

Entrepreneurs et innovateurs dans le domaine des médias dont les idées peuvent augmenter l’influence du journalisme.

Les gestionnaires et cadres des médias, tels que des éditeurs ou des directeurs généraux qui peuvent influencer la qualité éditoriale. 

Malgré qu’un diplôme universitaire ne soit pas requis, les candidats doivent avoir au moins cinq années d’expérience professionnelle (le programme considère également des candidats moins expérimentés ayant un parcours remarquable). JSK offre une bourse de 65,000$ payée en 10 mensualités.

Cliquez ici pour postuler et ici pour avoir plus d’information sur le processus de recrutement (indications en anglais). Si vous avez des questions, veuillez envoyer un e-mail à info@kf.stanford.edu.

Date limite : 1er décembre 2014.


La fondation MasterCard lance un programme de bourse pour étudiants africains

Ce programme a pour but de soutenir l’éducation et le développement académique de jeunes africains qualifiés ayant le potentiel de contribuer à la transformation du continent. 

Dans le cadre de ce programme, la fondation MasterCard a établi des partenariats avec 20 universités à travers les Etats-Unis, l’Ouganda, le Kenya ou encore l’Afrique du Sud. Ces institutions ont été sélectionnées pour leurs programmes d’expertise sur les secteurs de croissance en Afrique.

Les étudiants sélectionnés recevront un support financier de la fondation MasterCard qui couvrira les frais administratifs, ainsi que les frais liés à l’achat des uniformes, livres, transports et argent de poche. Ce programme ambitionne de décerner 500 millions de dollars de bourses à 15,000 étudiants africains.

Les candidatures doivent être envoyées directement aux institutions de votre choix, lesquelles ont toutes des liens vers ce programme sur leur site internet. Cliquez ici pour plus d’information.

Date limite : Variant entre janvier et juillet 2015, en fonction des institutions.

L’UNESCO publie un rapport sur les tendances mondiales en matière de liberté d’expression et de développement des médias

Publié en 2014, le rapport de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture intitulé « Tendances Mondiales en Matière de Liberté d’Expression et de Développement des Médias » offre un compte rendu des évolutions récentes en matière de liberté de la presse en termes d’indépendance, de pluralisme et de sécurité des journalistes à travers le monde.

La principale tendance observée met en avant une perturbation résultant en partie du développement de l’informatique et, à une moindre mesure, de la crise économique globale, le tout produisant des résultats mitigés pour la presse et les médias. 

Bien que ces avancées en technologie digitale et en informatique aient largement augmenté le nombre de médias existants, permettant une meilleure liberté d’expression, le rapport souligne que ces évolutions sont caractérisées par une large inégalité à travers le monde. Cette publication offre une analyse comparative des différents pays et continents et indique un ralentissement dans la promotion de la liberté d’expression en Afrique Sub-saharienne. 

Cliquez ici pour télécharger le texte complet gratuitement.

Une publication de l’UNESCO et de l’IAMCR sur les médias et le genre

En 2014, l’UNESCO et l’ « International Association for Media and Communication Researchers » (IAMCR) ont publié un rapport intitulé « Media and Gender: a Scholarly Agenda for the Global Alliance on Media and Gender ».

Ce rapport propose une analyse contextuelle ainsi qu’une liste d’indications en vue de promouvoir une participation plus active des femmes sur toutes les plateformes de communication. Le rapport est divisé en quatre sections, à savoir :

1. Violences liées au sexe, médias et information

2. L’accès des femmes aux médias

3. Politiques et stratégies pour les médias et le genre

4. Genre, éducation et médias, et alphabétisation médiatique

« Il existe au sein des médias le potentiel pour contribuer de manière bien plus efficace et active à la promotion d’un meilleur statut pour les femmes. [...] Tous les obstacles freinant la capacité des femmes à occuper des postes dits de « leadership » dans les médias doivent être révélés et supprimés ».

Pour accéder gratuitement au texte complet (en anglais), cliquez ici.

You are receiving this email as a service from Radio for Peacebuilding Africa. To unsubscribe, click here.

facebook twitter youtube blog Search for Common Ground